Actualités

 
 

17 Nov2015

Réduire son impôt et transmettre à ses neveux

 

Marcel vendra sa pharmacie fin 2016. Il souhaite minorer le montant de son impôt de solidarité sur la fortune qui va fortement augmenter. Et avec son épouse Chantal, ils veulent aussi privilégier certains proches pour la transmission de leur patrimoine.

À chaque cas ses solutions pour optimiser sa situation fiscale et faire fructifier son patrimoine. Chantal et Marcel sont des sexagénaires actifs. Ils partagent leur quotidien entre la région d’Orléans, où se trouve leur résidence principale, et Poitiers, où Marcel a sa pharmacie. À 66 ans, ce dernier souhaite vendre son officine d’ici à la fin 2016 pour prendre sa retraite. Ancienne enseignante, Chantal touche sa pension depuis quelques années déjà.

Mariés sous la séparation de biens, les époux détiennent un patrimoine important. Ils sont propriétaire d’une belle demeure bourgeoise, mais aussi d’un bien locatif près d’Orléans. Ils gèrent plusieurs sociétés civiles immobilières (SCI) détenant des bureaux, des locaux commerciaux ou encore des immeubles d’habitation.

Soumis à l’ISF, ils s’inquiètent d’une forte hausse de cet impôt lors de la vente de leur pharmacie. Marcel et Chantal n’ont d’enfant mais ils ont des neveux et un filleul qu’ils souhaitent aider financièrement, tout en optimisant la fiscalité liée à la transmission. Enfin, ils veulent savoir si, au décès de l’un d’entre eux, l’autre sera suffisamment protégé.
 

 
 
> Voir toutes les actualités