Actualités

 
 

14 Mar2016

Marchés financiers : pause avant les banques centrales

 

Après trois semaines consécutives de hausse, les grandes places internationales se sont offert une pause avant les réunions de la BCE, le 10 mars, et de la Fed, les 15 et 16 mars.

Aux États-Unis, l’indice S & P 500 est sur la semaine resté sur son quant-à-soi à 1 979,26 points (+ 0,05 %). Selon le dernier rapport mensuel sur l’emploi, 242 000 postes ont été créés en février, soit bien plus que prévu (environ 190 000), et les chiffres des deux mois précédents ont été révisés en hausse. Même si l’évolution du salaire horaire a déçu (- 0,1 % contre + 0,2 % attendu), cette publication éloigne le spectre d’un retour en récession. Mais elle donne aussi des arguments à la Réserve fédérale pour continuer de relever ses taux.

En Asie, le Nikkei japonais s’est tassé de 0,62 % sous le poids du compartiment « matières premières ». Les menaces nord-coréennes n’ont pas aidé non plus. Notons qu’en Chine, où les exportations de février ont chuté de plus de 25 % (en dollars) alors qu’elles étaient attendues en baisse de moins de 15 %, l’indice CSI a cependant gagné 1,85 % sur la semaine.

En Europe enfin, l’inflation reste aux abonnés absents : attendue stable, elle était de - 0,2 % en février dans la zone euro. Ce qui pourrait donner à la BCE un argument de plus pour agir davantage, d’autant que les derniers indicateurs conjoncturels sont moins positifs. Le DAX s’est tassé de 0,25 % et le FTSE de 0,45 %.
 

 
 
> Voir toutes les actualités