Actualités

 
 

15 Apr2016

Marchés financiers : l’accélération du pétrole dope les marchés


Pour la quatrième fois en un an, le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé sa prévision de croissance mondiale pour 2016, pays industrialisés et émergents confondus : de 3,4 %, la projection est ramenée à 3,2 %.

La reprise est là, « mais elle est toujours plus lente et de plus en plus fragile », redoute le FMI. Les boursiers n’en ont cependant pas pris ombrage, peut-être parce que le pétrole confirme son rebond en gagnant encore plus de 10 % sur la semaine.

Aux États-Unis sur cinq séances, l’indice S & P 500 a pris 0,81 % à 2 061,72 points, soit à moins de 4 % du sommet historique datant du 20 mai 2015. Il se traite aussi sur ses plus hauts annuels alors que la saison des résultats trimestriels vient de commencer. Selon FactSet, les profits du T1 2016 au sein du S & P 500 sont attendus en baisse de 9,1 %, en bonne partie en raison du secteur énergétique. Mais la plupart des entreprises qui fournissent des guidances les ont dernièrement tirées vers le bas, ce qui augmente l’éventualité de bonnes surprises. De plus, les indicateurs statistiques témoignent d’une conjoncture satisfaisante.

En Asie, l’indice japonais Nikkei s’est offert un rebond de plus de 4 % à 16 381,22 points à la suite d’une série de baisses induite par le renforcement du yen. De plus, après des chiffres médiocres, la Banque du Japon n’a pas exclu de nouvelles mesures. En Chine, le CSI est resté pratiquement inchangé à 3 261,38 points. Les exportations ont vivement rebondi en mars (+ 11,5 % en dollar).

En Europe enfin, les valeurs bancaires étaient bien orientées alors que l’Italie a (enfin) mis en place un système de recapitalisation des banques confrontées à de lourdes créances douteuses. Dans le sillage du pétrole, le compartiment « matières premières » était également bien orienté. Le DAX allemand a pris 2,07 % lors des cinq dernières séances, et le FTSE 2,48 %.
 

 
 
> Voir toutes les actualités