Actualités

 
 

20 Nov2015

Exclusif ! Placements atypiques, à souscrire avec précaution

 

Forêts, vin, art, voitures de collection, conteneurs, ces placements qui échappent aux aléas des marchés financiers se multiplient. Nos conseils pour retenir le meilleur et éviter le pire.

À l’heure où les Bourses font le yoyo et les rendements des placements sûrs sont en berne, investir dans des actifs dont la valeur évolue indépendamment des marchés financiers est un bon réflexe. À condition de respecter un principe de base : ne pas engager plus de 5 % de son patrimoine financier dans des produits de diversification. En effet, la plupart de ces produits exposent l'investisseur à la perte d'une partie du capital, et sont, en outre, peu liquides. Il faut retenir que spéculer sur l'envolée des prix des terres rares (riches en minerais), des métaux précieux, des diamants, de l'art contemporain ou du vin est tout sauf sûr.
Éviter les produits spéculatifs

Il faut fuir les actifs purement spéculatifs, offrant un rendement élevé reposant sur une valorisation optimiste sur 5 à 10 ans. Par exemple, si un investisseur aime les vins, plutôt que d'investir dans des bouteilles aux prix volatils, il peut opter pour des parts de groupements fonciers viticoles (GFV). Les GFV achètent des vignes qu'ils donnent en location à long terme (18 ou 25 ans) à des vignerons qui les exploitent. Le rendement est plus faible mais il est sûr et offre certains avantages (bouteilles à prix réduit ou offerte en loyer). Par ailleurs, les GFV offrent des avantages fiscaux très séduisants pour les redevables de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et pour ceux qui souhaitent réduire le coût de transmission de leur patrimoine.
Détecter les produits hasardeux

Il ne faut pas investir dans un produit que l'on ne comprend pas et il faut prendre le temps de lire les documents fournis. Lorsque le sérieux d'un acteur ou des rendements promis par un produit sont critiqués sur les forums internet, il y a lieu de se méfier. C'est également le cas des sociétés faisant l'objet d'une mise en garde de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Plus généralement, la méfiance s'impose lorsque le rendement proposé garanti est élevé.

 

 
 
> Voir toutes les actualités