Actualités

 
 

20 Oct2015

Exclusif ! Défiscalisation, les investissements sûrs et rentables

 

Il vous reste 2 mois pour sélectionner les meilleurs produits pour alléger votre impôt sur le revenu. Attention, malgré l’avantage fiscal, certains peuvent vous faire perdre de l’argent. Choisissez les bons.

À condition d'investir avant le 31 décembre, de nombreux placements permettent d'obtenir une réduction d'impôt sur le revenu de 2015, à déclarer et payer en 2016, dans la limite de 10 000 €. Mais attention, défiscaliser n'a guère d'intérêt si l'on perd de l'argent au bout du compte. C'est pourquoi il est essentiel de chercher à connaître la véritable rentabilité de ces produits sans se laisser aveugler par les seuls avantages fiscaux.

FIP et FCPI

Les performances aléatoires, les frais de gestion prohibitifs et une épargne bloquée n'ont pas découragé les épargnants qui investissent de plus en plus dans les fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) et les fonds d'investissement de proximité (FIP). Investir dans ces fonds d'ici à la fin de l'année, permet de diminuer jusqu'à 2 160 € (ou 4 320 € pour les couples) son impôt sur le revenu de 2015. Il est même possible de doubler ce plafond en investissant à la fois dans des FCPI et des FIP.

SCPI

Avantage Pinel dans le neuf, régime Malraux ou imputation des déficits fonciers dans l'ancien : l'immobilier résidentiel ouvre droit à des réductions d'impôt intéressantes. Alternative à l'investissement en direct, l'achat de parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) offre les mêmes avantages fiscaux, les soucis de gestion en moins.

Girardin

L'investissement en outre-mer constitue l'un des moyens les plus efficaces pour réduire son impôt sur le revenu. Grâce à un montage financier complexe, investir 10 000 € dans une opération Girardin peut permettre de diminuer l'impôt à payer de 11 000 à 20 000 €. Mais attention, car la rentabilité élevée rémunère le risque de redressement fiscal si le montage ne respecte pas les contraintes réglementaires ou si l'entreprise qui exploite le bien financé dépose le bilan avant les 5 ans requis.
 

 
 
> Voir toutes les actualités